La nouvelle organisation du travail exige une collaboration hybride

Oct 26, 2021

L’hybridation du travail est en marche, oscillant entre présentiel et distanciel. Les entreprises comme les collaborateurs doivent s’adapter pour conserver efficacité, productivité mais aussi engagement. Et si nos modes de travail évoluent, il est également nécessaire de changer nos outils, voire la configuration de nos espaces de travail. A quoi aspirent les collaborateurs en période post-Covid ? Quel est le rôle des entreprises ? Le travail hybride est-il le nouvel eldorado ? Comment imaginer les espaces de travail permettant une collaboration hybride réussie ? Eléments de réponse dans notre article.

1. Etats des lieux après la pandémie

Dire que la crise sanitaire a bouleversé notre façon de travailler est sans doute la phrase la plus écrite – et la plus ennuyeuse – de ces derniers 18 mois quand il est question des nouvelles façons de travailler. Evidemment, la transformation aurait sans doute été plus douce et les prises de conscience plus mesurées. Mais à quoi ressemble vraiment ce monde d’après ? Plusieurs études se sont penchées sur la question.

  • Avant la crise, le télétravail concernait seulement 34% des entreprises de 50 salariés et plus contre 91% aujourd’hui.1
  • Après la crise, 78% des salariés français aspirent à un modèle de travail hybride qui leur permettrait de mixer bureau et télétravail et ce taux passe à 64% au niveau mondial.2
  • 40% des collaborateurs estiment que les horaires de travail devraient être flexibles.3
  • 79% des dirigeants prévoient de laisser leurs employés partager leur temps entre l’entreprise et un autre lieu de travail, chez eux ou dans un espace de coworking, si leur poste le permet.4
  • 86% des employés français bénéficieront dorénavant de plus de choix et de contrôle sur le lieu où ils travaillent. Dans ce nouvel univers, des espaces de travail bien pensés peuvent offrir un avantage concurrentiel décisif aux entreprises.5
  • Mais, 58% des salariés regrettent la collaboration en face à face. 6

2. Quand les aspirations des collaborateurs rencontrent la stratégie des entreprises

En matière d’organisation du travail, il faut donc maintenant compter avec le télétravail. Et il n’est pas si simple de résoudre l’équation : full-remote, télétravail occasionnel ou normé. Le télétravail change la donne. Le nouvel eldorado semble être le travail hybride, un savant mélange de travail présentiel et distanciel qui raviraient à la fois collaborateurs et entreprises.

Ainsi, le travail sur site, ou en présentiel, permet de maintenir le lien. Il doit favoriser les interactions sociales. On profite de ses jours de présence pour créer des moments de partage autour d’un café ou d’un déjeuner.

Le télétravail, quant à lui, permet de concilier vie professionnelle et vie personnelle. Le travail réalisé à la maison bénéficie d’une concentration et d’une productivité accrue. Ainsi, 51% des moins de 30 ans se disent plus productifs depuis l’implantation du travail à la maison7. Finies les interruptions toutes les 12 minutes8 et à nous l’augmentation de la productivité individuelle de 13%9. Envolés également la fatigue, le stress et le temps passé dans les transports. Ce temps gagné, les télétravailleurs heureux peuvent l’utiliser pour faire du sport, des courses, la sieste ou aller chercher leurs enfants à l’école. Gare néanmoins à bien fixer des limites et s’aménager des temps de pause salutaires.

Cependant, les employés veulent avoir la possibilité de travailler de n’importe où, mais ont aussi besoin de plus de contacts en personne. C’est ce qu’on appelle le « paradoxe hybride »10 dont la prise en compte est indispensable à la réussite du passage au travail hybride.  

Lorsque les collaborateurs obtiennent la flexibilité qu’ils désirent, ils sont plus apaisés face aux imprévus et leurs entreprises bénéficient d’une productivité, d’un engagement et d’une loyauté accrus.11 Ainsi, profiter du meilleur des deux mondes est une aspiration commune des collaborateurs et des organisations.

3. Au-delà du travail hybride : la collaboration hybride

Maintenant que les collaborateurs sont dispersés : chez eux, dans un tiers-lieu ou coworking, en déplacement, sur site, comment faire pour qu’ils travaillent ensemble ? Et même mieux, qu’ils collaborent ?

La crise sanitaire a forcé les entreprises à imaginer de nouvelles modalités de collaboration pour créer une expérience phygitale pour le collaborateur. Comment ? En adoptant pleinement les technologies de collaboration, mais pas n’importe comment ni à n’importe quel prix.

Jusque-là, beaucoup d’entreprises, et notamment les grands groupes, s’étaient penchés sur le sujet de la communication et collaboration unifiées CCU. La CCU traduit « la capacité d’échanger et de partager l’information sans qu’émetteur ou récepteur soit soumis à quelconque contrainte de lieu, de contenu, de temps, de média, de nombre ou de disponibilité d’acteurs »12.

Maintenant, arrive l’ère de l’expérience collaborateur. On assiste à des changements d’exigences du collaborateur en matière de locaux, de réseaux et de processus d’entreprise. Ainsi, la jeune génération est adepte des nouvelles technologies et ne peine pas à les utiliser, c’est le moins qu’on puisse dire. Aussi, 32% indiquent que c’est même l’un des critères essentiels à leur intégration dans une nouvelle entreprise13.

Les entreprises peuvent alors s’inspirer de celles qui étaient déjà passées en full-remote avant la crise. Ces dernières prônent notamment la culture de l’écrit pour tracer les échanges et s’assurer que les informations et les décisions soient partagées par tous. L’utilisation d’outils de communication synchrones et asynchrones permet également de donner aux employés une plus grande flexibilité.

Les entreprises doivent donc imaginer et proposer, avec le soutien de partenaires experts, des solutions efficaces pour rendre la collaboration hybride plus simple et plus attractive pour leurs employés. L’une de ces solutions réside d’ailleurs dans les espaces de travail eux-mêmes, les employés étant de plus en plus exigeants sur leur environnement de travail14.

4. Des espaces de travail bien pensés, facteur clé de succès

On le savait déjà, mais il ne suffit pas d’un babyfoot et de smoothies à volonté pour faire des salariés heureux. Ainsi, 42% des salariés ne se sentent pas « énergisés » au travail15. Imaginer et concevoir des espaces de collaboration, de socialisation, d’innovation et de motivation en présentiel est un facteur clé de succès pour une collaboration hybride réussie.

On l’a vu précédemment, les collaborateurs sont à la recherche d’interactions sociales lors de leurs journées en présentiel. Ainsi, le travail qui nécessite l’appel au collectif : brainstorming, lancement de projet, …  devra se faire de préférence en entreprise dans des espaces de travail aménagés avec soin. Moins de bureaux et plus d’espaces de collaboration conçus et équipés de façon optimale pour favoriser l’expérience collaborateur. Des espaces de collaboration où on se sent bien et où la technologie est présente sans être l’attraction pour autant.

Impossible de réunir tous vos collaborateurs dans ce même espace ? Bienvenue dans le monde d’après. Votre espace de travail devra permettre de connecter également ces personnes distantes. Attention à choisir la solution qui ne fera pas d’eux de simples spectateurs. Ils méritent de vivre la même expérience où ils pourront bénéficier de toutes les informations voire des émotions pour participer pleinement à cette réunion. Ainsi, naîtra une collaboration hybride fructueuse entre collègues, départements, sites et parties prenantes externes. Ces nouveaux espaces devront allier à la fois les attentes des collaborateurs et les besoins des entreprises.

Quid de la sérendipité ? C’est une des failles potentielles du télétravail montrée du doigt : comment innover quand chacun est chez soi ou quand sa journée en présentiel ressemble à un marathon de réunions ? Là encore, les espaces de travail ont un rôle à jouer. Car il ne s’agit pas uniquement d’ajouter un grand écran et des poufs à votre salle de réunion pour qu’elle devienne un haut lieu de collaboration. Il vous faut repenser également votre salle de pause, votre cuisine, votre entrée, et même vos couloirs. Faites-vous accompagner par un expert qui saura révéler le potentiel de vos locaux pour favoriser la collaboration et l’innovation.

Ne négligez pas non plus l’attractivité que représente des espaces de travail permettant une collaboration hybride pour vos talents, actuels et futurs. Dans certains métiers où la tension du marché du travail est forte, une collaboration hybride réussie et des espaces de travail favorisant à la fois la socialisation, la détente, les réunions et l’innovation est une véritable arme de recrutement massive et de rétention des talents.

Vous souhaitez aller plus loin dans la recherche d’une collaboration hybride réussie ? Nous imaginons et concevons des espaces de travail qui vous ressemblent pour révéler tout le potentiel de vos collaborateurs. Contactez-nous pour qu’on discute ensemble de votre projet pour lui donner vie.


1 Etude OpinionWay pour Microsoft France – 2021
2 Etude BCG pour Cadremploi
3 Etude Sharp
Etude WeWork
5 Etude Steelcase
6 Baromètre JLL
7 Etude Sharp
8 Etude Apec – décembre 2020
9 Baromètre Télétravail 2021 de Malakoff Humanis
10 Selon Microsoft
11 Etude WeWork
12 Définition de la CIGREF
13 Etude Sharp
14 Etude Sharp
15 Baromètre JLL

Articles similaires

Voir tous les articles